La Ecigarette plus efficace que les patchs pour arrêter de fumer ? Une étude néozélandaise

Une des critiques des détracteurs de la cigarette électronique est qu’elle ne permettrait pas au fumeur d’arrêter de fumer et serait moins efficace que les patchs nicotinés. Pourtant comme l’a mis =n évidence le neurobiologiste Jean-Pol Tassin, la nicotine seule ne serait pas addictive, voir l’article « Nicotine : à la recherche du hit perdu ». Pour alimenter le débat, un protocole d’étude néozélandais vient d’être publié dans BMC Public Health le 08 mars 2013. Ce protocole conduira à une étude particulièrement attendue qui vise à comparer l’efficacité de la cigarette électronique et des patchs sur le sevrage de fumeurs. Les résultats seront disponibles d’ici une dizaine de mois. [MISE A JOUR : L’ETUDE EST SORTIE EN SEPTEMBRE 2013 : A LIRE ICI.]

Protocole d’étude pour un essai aléatoirement contrôlé de l’utilisation de la cigarette électronique par rapport aux patchs pour arrêter de fumer

Par Chris Bullen, Jonathan Williman, Colin Howe, Murray Laugesen, Hayden McRobbie, Varsha Parag et Natalie Walker

Contexte
Les cigarettes électroniques (e-cigarette) sont des dispositifs alimentés électriquement qui ressemblent en apparence aux cigarettes et qui délivrent de la vapeur de propylène glycol ou de glycérol dans les voies respiratoires lorsque l’utilisateur aspire via l’embout. La nicotine et d’autres substances telles que des arômes peuvent être incluses dans le liquide vaporisé par le dispositif. Les gens déclarent utiliser les e-cigarettes comme une aide pour arrêter de fumer et les études de leurs effets sur le sevrage tabagique indiquent un bon potentiel comme aide à l’arrêt du tabac. Cependant, à ce jour, il n’ya pas eu d’essais randomisés avec la puissance statistique adéquate pour tester leur efficacité et leur sécurité. Ce document décrit le protocole de cette étude.

Protocole : 3 groupes parallèles, essai contrôlé aléatoirement.

Participants : personnes âgées de ≥ 18 ans résidant à Auckland, Nouvelle-Zélande (NZ) qui veulent arrêter de fumer.
Stratification aléatoire figée pour allouer les participants soit à des e-cigarettes (marque Elusion) avec des cartouches de nicotine (16 mg) ou un placebo avec des cartouches sans nicotine ou seulement des patchs de nicotine (21 mg). On a dit aux participants randomisés dans les groupes e-cigarette de l’utiliser pendant une semaine avant et 12 semaines après le jour d’arrêt du tabac, tandis que les participants randomisés dans le groupe des patchs devront les appliquer tous les jours sur la même période. Tous les participants se verront offrir un soutien comportemental pour arrêter de fumer via NZ Quitline.

Puissance statistique des résultats: Biochimiquement vérifié (monoxyde de carbone exhalé) abstinence continue de six mois après le jour d’arrêt du tabac. Taille de l’échantillon : 657 personnes (292 dans les deux groupes de patch de nicotine, de la e-cigarette avec nicotine et 73 dans le groupe placebo e-cigarettes sans nicotine) fournira une puissance de 80% à p = 0,05 pour détecter une différence absolue de 10% sur l’abstinence entre le groupe utilisant la ecigarette avec nicotine et le groupe utilisant des patchs nicotinés et 15% entre le groupe utilisant des Ecigarette avec nicotine et ceux utilisant la cigarette sans nicotine.

Ce que l’on peut attendre de l’étude à venir

Cet essai va éclairer le débat international et la politique sur la réglementation et la disponibilité des ecigarettes. Si avérés efficaces et sécuritaires, ces dispositifs pourraient aider de nombreux fumeurs en tant qu’une aide alternative aux produits nicotinés standards pour arrêter de fumer.

Le protocole complet en anglais est disponible sur ce lien.

Cette étude évaluera si la cigarette électronique avec nicotine est plus ou moins significativement plus efficace pour arrêter de fumer que les patchs nicotinés. Une comparaison sera également effectuée pour la ecigarette sans nicotine. Au final on voit bien l’intérêt de cette étude au moment où la commission européenne pourrait limiter la concentration des Eliquides à 4mg/ml ce qui pourrait être moins efficace pour arrêter de fumer. Malheureusement, les résultats ne seront disponibles que dans une dizaine de mois.

Pour plus de détails sur le patch et les autres méthodes de sevrage, je vous invite à vous rendre sur stop-tabac.ch. Ce site est une mine d’information sur le tabagisme et les moyens pour arrêter de fumer.

Vous avez trouvé cet article instructif ? Ajoutez nous dans vos cercles Google+ et devenez fan de notre page Facebook en cliquant sur les logos à gauche de l’écran.

Sylvain Filatriau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


neuf + huit =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>