Projet Ultimate : où l’ambition de créer le meilleur e-liquide tabac

Les aromaticiens de Flavour Art en plein test de E-liquide

Les aromaticiens de Flavour Art en plein test de E-liquide

Vous êtes fumeurs et vous recherchez le graal : le e-liquide qui ressemble le plus au goût de votre cigarette. Mieux, vous espérez trouver un e-liquide qui vous ferait oublier l’envier d’en allumer une. Devant l’offre vous êtes un peu perdu ? C’est normal, en plus il y a vraiment de tout sur le marché et les conditions de fabrication ne sont pas toujours bien connues. Sans parler de l’origine de composants, que ce soit la nicotine, le propylène glycol, la glycérine végétale, mais surtout les arômes…Parler de fabrication française peut malheureusement être un leurre puisque certains fabricants se contentent d’assembler des composants achetés à l’étranger, et donc sans avoir un contrôle précis de ce qu’ils contiennent. Bien évidemment plusieurs fabricants font des analyses de taux de nicotine, depuis les révélations de 60 millions de consommateurs qui a pu mettre en évidence des taux de nicotine réels qui n’étaient pas en adéquation avec la réalité. Cependant, ce n’est clairement pas suffisant et ça ne le sera plus du tout dès l’application de la directive sur les produits du tabac qui a été adoptée en début d’année 2014. Mais laissons de côté ces considérations sanitaires pour se concentrer sur le goût et le projet ultimate de Flavour Art dont l’ambition était de créer le meilleur E-liquide tabac possible en étudiant finement les effluves de tabac .

Trouver le meilleur e-liquide, le casse tête du fumeur qui veut arrêter de fumer

Choisir son e-liquide : un sacré casse tête.

Choisir son e-liquide : un sacré casse tête.

Tout vapoteur est passé par là : trouver le e-liquide qui lui rappelle ses cigarettes. La question qu’ils posent le plus souvent avant de débuter la vapote est souvent du style : « je fume des M……., quel liquide faut-il que je prenne ? ». La réponse à cette question est loin d’être immédiate tant les goûts sont en fait différents, en dépit du fait qu’un fumeur achète telle ou telle marque de cigarette. Une chose est sûr, le fumeur ne retrouvera jamais le goût de ses anciennes cigarettes car la fumée aura un « goût » que la cigarette électronique ne reproduira jamais à la perfection puisqu’il n’y a pas de combustion. Ce n’est pas un drame et généralement, les fumeurs finissent par trouver un eliquide qu’ils trouvent meilleur que leur ancienne clope. Certains s’orientent même vers de saveurs fruitées ou gourmandes. Mais il est tout de même très fréquent que des vapoteurs n’achètent que des eliquides tabac, ou en tout cas consomment majoritairement ce type de liquide. Car comme l’a montré le Docteur Farsalinos dans une étude récente sur les arômes de e-liquide, les vapoteurs ont souvent plusieurs arômes à leur arc et cette variété est importante pour arrêter de fumer.

Le projet Ultimate : science et créativité au service des vapoteurs

Faut-il encore le rappeler, Flavour Art est à l’origine une entreprise qui conçoit des arômes alimentaires. Bien entendu, ce secteur d’activité est particulièrement strict en terme de règlementation. L’Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire (EFSA),veille au grain pour que chaque arôme respecte certaines normes de fabrication et de composants. Même si pour le moment, il n’y a pas véritablement d’obligation pour les fabricants de e-liquide, Flavour Art a privilégié des arômes autorisés par la EFSA pour la fabrication de ses e-liquides. Pour de multiples raisons, certains fabricants utilisent de l’alcool (éthanol) ce que s’interdit Flavour Art.

Pour concevoir des arômes tabac, plusieurs méthodes sont possibles. Certains s’appuient directement sur du tabac en faisant un macérat de feuilles de tabac par exemple. Cependant, cette technique semble poser des problèmes sanitaires, comme cela a été mis en évidence dans une étude de cytotoxicité de vapeur de e-liquide. Même si la vapeur de ces e-liquides directement issus du tabac était nettement moins cytotoxique que la fumée de cigarette, les vapeurs de e-liquides aux arômes tabac ne contenant pas du tout de tabac ne l’étaient pas du tout.

Chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse pour crée des arômes de e-liquide

Chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse pour crée des arômes de e-liquide

Pour concevoir ses e-liquides tabac, Flavour Art a lancé le project Ultimate en 2011. Les aromaticiens sont partis d’une analyse par chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse des effluves de tabac. A partir de ce travail scientifique, ils se sont ensuite appuyés sur différents composants entrant dans la composition d’arômes alimentaires pour créer toute une série d’arômes tabac qui puissent satisfaire le plus grand nombre de fumeur. Ils ont délibérément créé des e-liquides tabac très différents, : certains secs et légers, d’autres puissants ou encore légèrement sucrés. Et effectivement les fumeurs s’y retrouvent, certains opteront sur l’incontournable e-liquide Maxx Blend ou le particulier e-liquide Cow Boy. On aime ou on déteste, mais on finit toujours pas trouver son bonheur tant les aromaticiens ont mis du cœur et ont cherché à plaire au plus grand nombre.

 Pour ceux qui n’ont jamais vu la présentation de l’usine Flavour Art, regardez cette vidéo qui respire la passion :

Vous avez trouvé cet article instructif et vous voulez être prévenus des suivants ? Ajoutez nous dans vos cercles Google+ et devenez fan de notre page Facebook en cliquant sur les logos à gauche de l’écran.

Sylvain Filatriau

Une réflexion au sujet de « Projet Ultimate : où l’ambition de créer le meilleur e-liquide tabac »

  1. Je trouve vos produits très intéressants mais pour les acheter, quel est le meilleure moyen quand on vit a Montréal, Canada. Merci de votre attention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit − deux =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>