Les menaces européennes sur la réglementation de la cigarette électronique sont de retour

Dans un élan liberticide l'Europe pourrait condamner la cigarette électronique

Dans un élan liberticide l’Europe pourrait condamner la cigarette électronique

Suite au vote vote du 8 octobre 2013 qui avait tranché que la ecigarette ne devait pas être considérée comme un médicament, on espérait que l’expansion de la cigarette électronique n’allait finalement pas être freinée par l’Union Européenne. Ce petit camouflet à la Commission Envi qui avait rédigé le texte initial avait ravi bon nombre de vapoteurs. Malheureusement, des nouvelles peu rassurantes arrivent peu à peu sur les tractations qui s’opèrent actuellement dans l’ombre à l’abri des regards et qui constitueraient un véritable cataclysme pour tous les vapoteurs : interdiction des liquides pour recharger sa cigarette électronique, interdiction des modèles rechargeables, interdiction des arômes…C’est du moins ce qui transparaît d’un document confidentiel qui a fuité. Autant dire la fin, d’un monde et des milliers de fumeurs qui ne basculeraient pas vers la cigarette électronique dans le futur et des vapoteurs qui pourraient se remettre au tabac.

Le Docteur Farsalinos tire la sonnette d’alarme sur la réglementation de la cigarette électronique

Dans un communiqué alarmant, le Docteur Farsalinos l’un des plus grands spécialistes de la cigarette électronique [voir notamment son étude la plus connue sur le coeur sur le site theheart.org] décrit ce qui se trame actuellement au sein des institutions européenne.

Le Docteur Farsalinos était très énervé par l'article de 60 millions de consommateurs

Le Docteur Farsalinos tire la sonnette d’alarme :a cigarette électronique est menacée par les instances européennes

Vous le savez peut être, actuellement d’intenses négociations sont en cours au sein de l’Union européenne concernant la réglementation de la cigarette électronique. Malheureusement toutes ces négociations ont lieu à huis-clos. Ainsi les gens qui sont concernés et potentiellement touchés par ces règlements, « vapoteurs » et fumeurs, n’ont aucune idée de ce qui se passe et comment ces négociations évoluent.

Je crains que l’Union européenne tente encore une fois de détruire la e-cigarette en tant que produit de substitution au tabac en essayant de mettre en place des règlements qui constituent une interdiction pour la majorité des produits . Non seulement ils ignorent les études scientifiques, mais ils prennent également des décisions qui vont à l’encontre de la volonté et du vote des députés qui a eu lieu il y a à peine 40 jours. Il faut se demander pourquoi ces règles sont proposées, à quoi elles servent et comment elles s’inscrivent dans l’intérêt de la santé publique.

Parmi les propositions, celles qui sont tout bonnement scandaleuses de la Commission européenne il y a actuellement:

1. Interdire tous les liquides de remplissage

2 . Interdire tous les atomiseurs rechargeables

3 . Interdire presque tous les arômes

4 . Limiter les niveaux de nicotine à 20mg/ml

5 . Restreindre le contenu de la nicotine par cartouche à 10 mg

Au final, personne ne pourrait disposer de liquide contenant de la nicotine, puisque seuls les cartomiseurs à usage unique (avec un maximum de 0,5 ml de liquide de concentration inférieure à 20mg/ml de nicotine ) seront acceptés sur le marché . Ces propositions sont faites en dépit de toutes les études scientifiques faites sur le sujet :

1 . La diversité des modèles et des saveurs jouent un rôle majeur dans les efforts des utilisateurs de cigarette électronique à réduire leur consommation de tabac ou à arrêter de fumer

2 . La nicotine est un élément essentiel dans la réussite de la ecigarette, surtout lors des premiers pas avec la ecigarette.

Ces décisions ne sont pas seulement une insulte aux millions de « vapoteurs » qui ont réussi à arrêter de fumer ou réduit leur consommation grâce à l’utilisation des e-cigarettes, c’est aussi contre toutes les découvertes scientifiques et le bon sens . En plus d’être un problème de santé publique, c’est aussi une question politique grave, un exemple caractéristique du manque de respect envers le vote des députés. Avec ces propositions, c’est finalement l’interdiction de la cigarette électronique, en éliminant la quasi-totalité des produits du marché (et certainement les plus efficaces). Le résultat sera une élévation de la prévalence du tabagisme, car la grande majorité des vapoteurs seront obligés de revenir à la cigarette. En outre, cela privera les fumeurs qui sont incapables d’arrêter de fumer avec les méthodes actuellement approuvés, de la possibilité d’utiliser une alternative nettement moins néfaste au tabagisme qui aurait des effets bénéfiques pour leur santé. Enfin, cela va inévitablement conduire à la création d’un énorme marché noir de produits de qualité douteuse dont les implications sur la santé sont inconnues . Dans le même temps, les cigarettes classiques seront vendus partout, sans aucune restriction comme c’est déjà le cas. La science est complètement ignorée et contournée et les décisions sont prises contre l’intérêt de la santé publique. Les scientifiques doivent faire entendre leur voix contre ces propositions et les vapoteurs doivent défendre leur droit de protéger leur santé. Ces règlements sont contre la santé des citoyens de l’UE et contraire à toute sorte de découverte scientifique. Le bon sens doit prévaloir.

L’action et la pression des citoyens est la seule issue pour leur avenir de la cigarette électronique

L’intégralité des proposition est disponible à cette page.

Pour rappel, la seule association indépendant sérieuse en France est L’Aiduce. dont j’avais longuement parlé au moment de sa création début 2013. Adhérer à l’association ne coûte que 10€ et pourrait lui donner les moyens d’intervenir. Pour adhérer et faire gonfler son influence, suivez ce lien.

Autre action possible, écrire aux eurodéputés dont vous trouverez les adresses mails à la fin de cet article. Cette réglementation de la cigarette électronique est absurde et il faut absolument se battre avec toutes les armes à notre disposition.

Vous avez trouvé cet article instructif et vous voulez être prévenus des suivants ? Ajoutez nous dans vos cercles Google+ et devenez fan de notre page Facebook en cliquant sur les logos à gauche de l’écran.

Sylvain Filatriau

 

 

3 réflexions au sujet de « Les menaces européennes sur la réglementation de la cigarette électronique sont de retour »

  1. Bonjour
    Le problème est que, dans environ la moitié des États membres la nicotine est considérée comme
    un médicament, et les E-cigarettes ne peuvent être vendus sans approbation. Au Danemark elles sont même interdites, en Allemagne elles sont soumises au droit alimentaire.

  2. Devant ce qui se trame à la Commission Européenne, je vous invite à-signer la pétition Avaaz qui vient d’être lancée ce 28 nov. après-midi. Elle met en garde le Parlement Européen contre une législation excessive vis-à-vis des cigarettes électroniques.
    https://secure.avaaz.org/en/petition/The_European_Parliament_Save_electronic_cigarettes_from_excessive_EU_regulation/?email

    Cette pétition est en anglais …mais c’est la seule qui semble exister pour le moment sur Internet.
    Son texte est précis et mesuré, il exhorte les parlementaires européens à réfléchir encore un peu avant d’agir et de se donner du temps pour trouver les bonnes mesures à-appliquer.

    (J’ai aussi posté ce même commentaire sur d’autres sites traitant de cette menace de la Commission Européenne. Il faut bouger, remuer, encore et encore; Avaaz me paraît un bon endroit pour ça.)

  3. Ces menaces des technocrates européens ne sont que les prémisses des taxes qui vont s’abattent sur la vente de cigarette électronique à l’avenir. Nous vivons décidément dans une société qui veut tous contrôle et où la liberté individuelle passe au second rand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


sept − = cinq

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>