Vapoteuse, vapoteur : on veut vous faire peur !

Vapoteuses, vapoteurs, n'ayez pas peur !

Vapoteuse, vapoteur, n’ !

Décidément, on enchaîne les articles sur la cigarette électronique en ce moment. Comme par hasard, ils viennent tous des USA alors que la FDA (Food and Drug Administration) doit statuer sur la ecigarette. Le dernier thème en date associe cigarette électronique et empoisonnement. Voir par exemple Science et Avenir. Tout vient d’un article publié dans le New York Times et qui est pour le moins alarmant avec un titre qui fleure bon le sensationnalisme : « vendre du poison en fût: la nicotine liquide pour les cigarettes électroniques« . Bon, je vous rassure tout de suite, ne jetez surtout pas vos cigarette électronique pour revenir vers vos cigarettes classiques. Voici pourquoi…

Les études scientifiques déjà parues sur le thème de l’intoxication et des accidents liés à la cigarette électronique.

Pour ceux qui voudraient aller voir les seules études publiées dans des revues scientifiques sur les accidents liés à la cigarette électronique et notamment l’intoxication à la nicotine je vous invite à aller jeter un œil sur la partie de la revue de littérature des Docteurs Farsalinos et Polosa qui y est consacrée : Risques liés à la cigarette électronique. Pour résumé, ces études portent sur les années antérieures à 2013. Il y a bien eu des cas d’accident, mais ils sont très peu nombreux et généralement les personnes concernées n’ont pas été admises aux urgences ou n’y sont restées que quelques heures.

Ce que dit l’article du New York Times

Un article alarmant du New York Times

Un article alarmant du New York Times

Les deux principaux messages de l’article sont

1) le nombre de cas d’intoxications a triplé aux Etats-Unis entre 2012 et 2013 pour atteindre 1351 cas d’intoxication aux E-liquide en 2013. A noter que curieusement la presse française fait état de 1414 cas comme Science et Avenir

2) La plupart des eliquides ont des concentrations en nicotine entre 1,8 et 2,4% ce qui peut rendre malade un enfant mais rarement causer sa mort. Par contre ingérer une cuillère a soupe de e-liquide à 10% est mortelle pour un adulte.

Vapoteuses, vapoteurs : n’ayez pas peur !

 

Vapoteuses, vapoteurs, soyez soulagés

Vapoteuse, vapoteur, soyez soulagés

Ce qu’il faut en retenir, c’est bien évidemment qu’il faut garder hors de portée des enfants et dans un lieu sous clé ses flacons de eliquide. Ça tombe bien, c’est écrit sur tous les flacons de eliquide.

Il faut que les flacons de eliquide soient équipés d’une sécurité enfant. Ça tombe bien ça doit être le cas de tous les flacons de eliquide commercialisés en France.

Il faut faire très attention quand on utilise des flacons avec des dosages de taux de nicotine élevé. Ça tombe bien le taux de nicotine maximal en France c’est 20 mg/ml soit une concentration de 2%. Bien loin de 10% qui font très peur dans l’article.

Si on résume, faites attention, les liquides nicotinés ce n’est pas un produit anodin mais ça vous le saviez déjà, c’est écrit sur vos flacons.

Un scandale de santé public lié au dentifrice : arrêtez de vous brosser les dents !

Inquiétant non ! C’est assez logique. Vu l’augmentation considérable de la consommation de cigarette électronique en 2013, il est logique que le nombre d’accidents augmente. Il n’est pas impossible que suite à un manque de vigilance d’un vapoteur ou d’une vapoteuse il y ait des accidents graves, en particulier aux USA ou des eliquides a très fort taux de nicotine peuvent être vendus. Mais faut-il pour autant une réglementation ultra stricte ou tout interdire ?

Presque 20 fois plus de cas d'intoxication au dentifrice qu'au eliquide

Presque 20 fois plus de cas d’intoxication au dentifrice qu’au eliquide

Par ailleurs relativisons…Aucun des 1 351 cas signalés n’a été fatal. Et près de 3/4 n’étaient pas suffisamment graves pour nécessiter une hospitalisation. Et surtout si l’on se réfère à la dernière base de données du National Poison Data System (NPDS) disponible en accès libre : 193 443 cas d’intoxication sont directement liés à des produits ménagers, 54 445 à des boissons alcoolisées, 11 848 à des stylos et encres et  20 306 à du dentifrice. Un conseil, arrêtez de vous brosser les dents…

Comme le répète inlassablement le Docteur Farsalinos, sur la base des études scientifiques, les liquides de cigarette électronique ne doivent pas être davantage réglementés que les produits ménagers. Pour résumé, faites attention quand vous manipulez votre liquide de cigarette électronique et conservez les bien hors de portée de vos enfants (et de vos animaux) et tout ira bien.

Mais on peut se demander à qui profite de tels articles alarmistes qui risquent encore une fois de faire replonger des fumeurs mal informés et inquiets dans la cigarette classique.

Vous souhaitez suivre notre actualité et celle de la ecigarette, ajoutez nous dans vos cercles Google+ et devenez fan de notre page Facebook en cliquant sur les logos à gauche de l’écran.

Sylvain Filatriau

 

 

4 réflexions au sujet de « Vapoteuse, vapoteur : on veut vous faire peur ! »

  1. Il y a quelques années j’ai été l’objet d’une intoxication alimentaire dans un restaurant chinois à Paris avec des beignets de crevettes qui n’étaient pas fraiches.
    Je demande à tous les gouvernements et à l’UE, Big Tabaco, Big Pharma, Big Con, l’INTERDICTION de la vente des crevettes.

  2. Il faut pas chercher midi à 14h pour savoir d’où vient ce climat de terreur. Le lobby du tabac qui perd de l’oseille de jours en jours. Nos autorités vérolés, corrompues par ces gros FDP. Votre santé ils s’en tapent ce qui compte c’est le pognon TOUJOURS ce sacrosaint POGNON. Plus ils feront peur au quidam de base, plus les gens retourneront ou resteront dans leur tabagisme. C’est pas grave tant que les mêmes s’en foutent plein les fouilles.
    Dans ces torches cul de journaux, pourquoi ne font ils pas intervenir des usagers de vapoteuses ?
    Je ne dis pas qu’il ne fasse pas faire des études sur le sujet, mais laissez les faire par des gens compétents mais surtout intègre comme le DR Farsalinos.
    A bon entendeur salut !

  3. Attention à la désinformation ! Ils parlent essentiellement de la nicotine liquide, alors bien-sûr c’est mortel comme n’importe quel produit chimique qui se trouve dans nos cuisines,pharmacies, buanderies… si on l’ingurgite à haute dose et si on le laisse entre les mains de nos enfants. Et il y a sûrement des fous qui surdosent leur eliquide en nicotine, comme les alcolos qui surdosent leur sang en alcool. Et puis ces messieurs-dames les journaleux qui répètent bêtement cet article américain (peut-être commandé par les cigaretiers ?) feraient bien de bosser un peu plus leur sujet, ils omettent à chaque reportage de préciser qu’il y a dans les dosages en nicotine des eliquides le choix de 0mg, « ZERO NICOTINE », donc ce risque là tombe à zéro si on choisit ce dosage. Allez va, la cigarette électronique a de beaux siècles devant elle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six − trois =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>