La cigarette électronique sans effet sur le sang (globules blancs)

La cigarette électronique est-elle néfaste pour la santé?
Parce que le champ des explorations est infini, jamais la réponse ne pourra être définitive. Pendant que les recherches se poursuivent pour en déterminer le caractère nocif ou inoffensif, nous pouvons néanmoins apporter des réponses partielles. Une étude médicale intéressante,
 publiée en 2012 et que nous avions déjà évoquée ici, refait depuis quelques jours parler d’elle.
Elle met en lumière l’absence d’effets de la vapeur inhalée de cigarettes électroniques dans le sang, au contraire de la fumée de cigarette traditionnelle, pour laquelle on constate une augmentation notable de globules blancs.

Pas d’augmentation du nombre de globules blancs dans le sang après des « bouffées » de cigarettes électroniques

Globule blanc

Le nombre de globules blancs n’augmente pas avec le vapotage.

Cette étude, pilotée par le grec Andreas Flouris, a permis un éclairage nouveau sur un fait important : au contraire de la fumée du tabac, le sang ne considère  pas  la vapeur inhalée comme intrusive, en ne sécrétant pas plus de globules blancs.

Pour noter l’importance de l’étude, il faut se rappeler que les globules blancs contribuent en notre défense immunitaire, et ne se multiplient qu’en cas d’infection. Pour faire simple: les globules blancs sont les gendarmes de notre corps. Dit autrement: le sang ne considère pas comme infectieux l’inhalation de vapeur d’e-liquide (nicotiné, dans l’étude). Tandis que le nombre de globules blancs augmente de manière significative chez les fumeurs de tabac, mais aussi dans l’entourage des fumeurs.

Pour parvenir à ces résultats, 15 fumeurs et 15 non-fumeurs ont été choisis pour cette étude. Des prises de sang ont été effectuées avant la consommation de cigarette/cigarette électronique, juste après la consommation, et 1 heure après ; dans les deux publics de 15 volontaires.

Par les résultats obtenus lors de ces tests, on peut conclure que fumer une cigarette classique provoque une élévation immédiate du nombre de globules blancs des cellules, mais aussi des neutrophiles et des lymphocytes, ce qui indique une détresse inflammatoire aiguë. Détresse provoquée par l’inhalation des produits du tabac, que l’on soit fumeur ou victime de tabagisme passif.

Un graphique des données de l'étude

Évolution du nombre de globules blancs chez les fumeurs et vapoteurs actifs et passifs, au moment de la consommation, juste après, et une heure après.   Le nombre de globules blancs augmente avec l’utilisation d’une cigarette traditionnelle, tandis qu’il n’augmente pas en utilisant une cigarette électronique. Rappelons que l’augmentation du nombre de globules blancs est généralement dû à une infection.

Le graphique ci-dessus est particulièrement marquant. Même si les données de l’étude ne prennent pas en compte les effets à long terme de la vape (et du tabac) dans le sang, il met en lumière que le plasma ne considère pas comme irritant la cigarette électronique, en ne cherchant pas à s’en prémunir.

Notons toutefois que l’absence de réaction du plasma sanguin par la cigarette électronique ne signifie en rien une absence de risque totale pour le sang, et qu’il serait hasardeux d’en déterminer une innocuité totale de la vape, que ce soit pour le seul plasma sanguin, ou pour le corps humain. S’il s’agit encore une fois de données encourageantes, la recherche médicale doit être prolongée, afin de déterminer le mieux possible les risques à long terme liés au vapotage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ neuf = douze

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>