Les 9 règles du savoir-vivre du vapoteur au bureau

Vapoter au bureau : une action acceptée par près de 4 français sur 10. Une action salvatrice dès lors qu’on cherche à sortir de sa dépendance au tabac. Mais une action qui, parfois, peut s’avérer dérangeante pour certains collègues. Les vapoteurs auront beau être rassurants sur l’absence de risque établis pour l’entourage, cela n’empêche: la cigarette électronique au bureau n’est pas toujours bien perçue dans le monde de l’entreprise, souvent à cause d’a priori, parfois à cause d’attitudes mal tolérées. La Loi Touraine tout juste votée ne va pas arranger les choses.

Malgré la loi Santé

La loi Santé vient d’être validée au Parlement, une loi Santé qui va fortement restreindre  l’usage de la cigarette électronique sur les lieux de travail.

Vaping allowed

Où la vape sera-t-elle autorisée?

Expliquons simplement l’évolution de cette loi : hier, par défaut et SAUF mention contraire dans le règlement intérieur, il était possible de vapoter dans tout local de travail.
Demain, ça sera l’inverse. Par défaut, SAUF mention contraire, il sera interdit de vapoter dans la majeure partie des lieux de travail. Il sera toutefois possible de vapoter uniquement dans les zones de l’entreprise définies à l’avance, et délimitées géographiquement. Même si ces zones, dans leur taille et dans leurs caractéristiques, restent à être plus précisément définies.

Si vous vapotez au bureau, plus que jamais, il conviendrait donc, dès aujourd’hui, de respecter cette charte, afin que, avec l’accord de vos collègues, vous puissiez continuer à vapoter. En démontrant la productivité et la disponibilité que vous maintiendrez, en plus des diverses études démontrant l’absence de risques établis pour l’entourage, lorsque vos collègues fumeurs iront s’en griller une sur le parvis.

Une charte proposée par des associations et médecins luttant contre les addictions

Une charte de bonne conduite pour vapoter au bureau

SOS Addiction, le Dr Philippe Presles, l’Aiduce et la Fédération Addiction, ont proposé il y a peu une charte de la bonne conduite du vapoteur.

Une charte qui permettrait à tout vapoteur de respecter son environnement. Pour beaucoup de vapoteurs, les lignes ci-dessous ne sont que du bon sens qu’ils ont intégré de longue date à leur quotidien.
Mais pour chacun, sur les lieux de travail, il conviendra de les respecter au mieux, afin de convaincre chaque entreprise d’intégrer en ‘zone autorisée’ les plus larges parties de leurs locaux, jusqu’aux postes de travail.

  1. Le vapoteur doit s’assurer auprès de ses collègues de bureau que sa pratique ne les dérange pas, et discuter avec eux de la manière de s’organiser en bonne intelligence.
  2. La pièce doit être normalement aérée ou ventilée (qu’il y ait vapotage ou pas).
  3. Une distance minimale de deux mètres entre le vapoteur et les autres semble raisonnable.
  4. Le choix d’arômes doux est à privilégier, comme ceux de fruits.
  5. La production de vapeur peut être minimisée, soit en inhalant un peu plus longtemps la vapeur, soit en ajustant le voltage des dispositifs, ou encore en privilégiant du matériel qui ne produit pas de gros nuages de vapeur.
  6. De manière à diminuer son nombre de bouffées quotidiennes, le vapoteur peut utiliser des e-liquides plus fortement dosés en nicotine, ce qui diminuera ses besoins.
  7. Lors de longues réunions, le vapoteur peut utiliser des formes orales de nicotine comme des gommes ou des pastilles.
  8. Le vapoteur doit s’abstenir si des enfants ou des adolescents sont présents dans la pièce, de manière à respecter l’esprit de la loi, dont l’objectif est de les soustraire de toute influence pouvant les inciter à débuter une pratique qui ne leur est pas destinée.
  9. Quand des collègues toussent, il convient de s’assurer que la cigarette électronique ne les dérange pas temporairement.

L’objectif de cette charte de bonne conduite, d’une manière générale, est déjà de contribuer à mieux faire la distinction entre vapoteurs et fumeurs, par l’ensemble des collègues, et plus généralement par les français. Et de mieux faire accepter les vapoteurs, en partant du principe que la liberté de chacun s’arrête là où commence celle d’autrui.
Cette charte de bonne conduite aura aussi vocation à servir de base de dialogue au sein des communautés professionnelles, pour l’établissement des zones de vape, et pour la constitution de règlements internes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


neuf + = treize

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>