L’importance de la variété des arômes de liquide de ecigarette pour arrêter de fumer

Les arômes est très important pour les utilisateurs de cigarette électronique

La diversité des arômes est très importante pour les utilisateurs de cigarette électronique

Décidément, on n’arrête plus le Docteur Farsalinos qui après une étude sur l’impact de la cigarette électronique sur la rigidité aortique nous gratifie de travaux sur l’importance de la variété des arômes de liquide de cigarette électronique pour les utilisateurs de cigarette électronique. C’est capital car justement, les instances européennes souhaiteraient les limiter pour rendre moins attractive la cigarette électronique. Les résultats inédits du Docteur Farsalinos sont très intéressants. Ils montrent à quel point les arômes sont importants pour les utilisateurs de cigarette électronique dans leur combat contre le tabac.

Les arômes de cigarette électroniques seraient un élément capital pour arrêter de fumer

L‘étude de l’équipe du Docteur Farsalinos a été publiée le 17 décembre 2013 dans la revue scientifique à comité de relecture : International Journal of Environmental Research and Public Health. Elle s’appuie sur un sondage en ligne.

Elle est disponible en intégralité sur ce lien. Et voici une traduction du résumé.

Le Docteur Farsalinos décrypte l'importance des arômes de liquide pour cigarette électronique

Le Docteur Farsalinos décrypte l’importance des arômes de liquide pour cigarette électronique

Résumé : Une caractéristique importante du marché de la cigarette électronique est la disponibilité d’un grand nombre d’arômes différents. Cela a été critiqué par les autorités de santé publique, dont certains croient que ces diverses saveurs risquent d’attirer les jeunes utilisateurs et que les cigarettes électroniques seraient donc une passerelle vers le tabagisme. Parallèlement, plusieurs reportages dans les médias mentionnent que l’objectif principal du marketing des arômes est d’attirer les jeunes. L’importance des arômes des liquides et leurs modes d’utilisation par les consommateurs de cigarette électronique n’ont pas été évaluées de manière adéquate, par conséquent, le but de cette enquête était d’examiner et de comprendre l’impact des arômes pour les utilisateurs de cigarette électronique.

Méthodes : Un questionnaire a été préparé et mis en ligne à l’aide d’une application de sondage en ligne. On a demandé aux utilisateurs de cigarette électronique de participer indépendamment de leur statut actuel vis à vis du tabagisme. Les participants ont été répartis en fonction de leur statut de fumeur au moment de la participation dans deux sous-groupes : les anciens fumeurs et les fumeurs actuels.

Résultats : Au total, 4618 sujets ont été inclus dans l’analyse. La grande majorité ( 91,1% ) étaient constituée d’anciens fumeurs, alors que les fumeurs actuels avaient réduit la consommation de tabac de 20 à 4 cigarettes par jour. Les deux sous-groupes avaient des antécédents de tabagisme médian de 22 ans et avaient utilisé la cigarette électronique pendant 12 mois. En moyenne, ils ont utilisé trois types d’arômes de liquides différents sur une base régulière. Les anciens fumeurs changeaient plus souvent de saveurs que les fumeurs actuels ; 69,2% du sous-groupe des anciens fumeurs ont déclaré le faire sur une base quotidienne ou dans la journée. Les saveurs fruitées étaient les plus populaires au moment de la participation à l’enquête alors que les saveurs tabac l’étaient davantage au moment de l’initiation à la cigarette électronique. Sur une échelle de 1 ( pas du tout important ) à 5 ( extrêmement important), les participants ont répondu que la diversité des saveurs était «très importante» (score = 4 ) pour réduire leur consommation ou arrêter de fumer. La majorité a déclaré que la restriction de la diversité des arômes ferait de la cigarette électronique un produit moins agréable et plus ennuyeux, tandis que 48,5 % ont mentionné que cela augmenterait leur envie de fumer et 39,7 % ont déclaré que cela aurait été moins efficace pour réduire leur consommation de tabac ou les aider à arrêter de fumer. Le nombre de saveurs utilisées était indépendamment associé à l’arrêt du tabagisme.

Conclusions : Les résultats de cette enquête auprès des utilisateurs de cigarette électronique indiquent que les saveurs sont commercialisées afin de satisfaire leur demande. Ils semblent contribuer à la fois au plaisir perçu et à l’aide à réduire la consommation de cigarettes ou pour l’arrêt du tabac. En raison du fait que l’adoption de la cigarette électronique par les jeunes est actuellement minime, il semble que la mise en œuvre des restrictions réglementaires sur les arômes pourrait nuire aux utilisateurs de cigarette électronique, sans qu’aucun bénéfice de santé publique ne soit observé chez les jeunes. Par conséquent, la multiplicité des saveurs doit être maintenue; tout risque potentiel futur pour les jeunes d’être attirés par les cigarettes électroniques peut être réduit de manière suffisante en interdisant strictement leur vente à cette catégorie de la population.

La diversité des arômes de liquide pour varier les plaisir mais aussi pour choisir le bon au départ

Les arômes de liquide de cigarette électroniques seraient un élément capital pour arrêter de fumer. Il ne faut pas non plus perdre de vue les limites de cette étude qui repose sur une enquête en ligne avec potentiellement un biais de sélection qui fait que ces résultats ne peuvent pas nécessairement être généralisés à toute la population. Les répondants sont majoritairement d’anciens fumeurs donc représentent une population pour qui la cigarette électronique a fonctionné. Il est évident que certains utilisateurs restent sur un arôme et n’auront pas l’envie de changer forcément. Certains passionnés à l’instar de certains gourmets aiment découvrir de nouvelles saveurs. Quoiqu’il en soit, on voit mal en quoi la diversité des arômes de liquide de cigarette électronique serait négative. 

Il serait très intéressant de reprendre l’étude publiée récemment dans la revue internationale The Lancet et qui s’intéressait à l’aide au sevrage de la cigarette électronique versus le patch. Les résultats étaient en faveur de la ecigarette mais il est évident de l’avis de tous les spécialistes que l’utilisation d’un autre modèle que celui que les sujets étaient contraints d’utiliser (aujourd’hui totalement dépassé) et une plus grande diversité d’arômes aurait donné de bien meilleurs résultats. Comme je le signale, autant certains vont utiliser une multitude d’arômes tous les jours ou semaines, d’autres vont se restreindre à un ou deux arômes. Mais il leur faut parfois tâtonner un moment parmi la diversité des arômes de liquide de cigarette électronique disponibles pour trouver celui qui leur conviendra. C’est aussi ce point qui est fondamental à mon sens.

Vous avez trouvé cet article instructif et vous voulez être prévenus des suivants ? Ajoutez nous dans vos cercles Google+ et devenez fan de notre page Facebook en cliquant sur les logos à gauche de l’écran.

Sylvain Filatriau


 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


neuf + un =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>